Reading Time: 11 minutes

Cet article poursuit la traduction et le commentaire du texte de Tamaï, Shiatsu-ho. (Pour les parties précédentes, voir 1, 2 et 3). Je commencerai à la page 107 qui continue avec la description par Tamaï de sa séquence de Shiatsu. Dans le dernier épisode, nous avons couvert la séquence entière de la tête aux pieds, mais Tamaï continue sa description par le visage et les oreilles.


Par Stephen Brown

12 – Visage

(1), (2) au-dessus des sourcils et en dessous des sourcils, (3) juste en dessous des yeux, (4) du côté du nez à l’avant des oreilles du côté du nez jusqu’à l’avant des oreilles.

Méthode de pressage : Le receveur est allongé sur le dos pendant que (les points) sont pressés avec l’index et le majeur de de l’index et du majeur, de la partie médiane à la partie latérale, jusqu’à la racine des cheveux. (2) Appuyez entre les sourcils et ensuite les deux côtés et jusqu’à la naissance des cheveux. (3) Le bord inférieur des yeux comme décrit ci-dessus. (4) Pressez depuis le côté du nez jusqu’à l’avant des oreilles. (Voir Fig 116)

Fig. 116

13 – Les yeux

(1) directement au-dessus de la pupille, (2) en diagonale au-dessus, (3) le coin, (4) diagonalement en dessous, (5) directement en dessous, (7) en diagonale en dessous, (8) le coin.

Méthode de pressage : Asseyez-vous à la tête du récepteur en position couchée sur le dos et placez le doigt sur l’œil de façon à ce que l’ongle soit orienté vers le globe oculaire. Appuyez doucement sur le doigt entre le globe oculaire et l’orbite aussi profondément que possible pour afin d’appuyer sur le bord de l’orbite. Appuyez 10 fois. Appuyez alternativement sur l’œil droit et gauche (yeux) alternativement. Remarque : Veillez à désinfecter désinfecter soigneusement les doigts. (Voir Fig 117)

Fig. 117

La méthode Shiatsu ci-dessus, qui consiste à appuyer sur l’œil, est nouvelle pour moi. J’ai appris à presser autour de l’orbite, mais avec le moins de pression possible sur les globes oculaires. C’est différent de l’instruction de Tamaï de presser « entre le globe oculaire et l’orbite aussi profondément que possible afin d’appuyer sur le bord interne du globe oculaire » Son instruction de presser « les yeux droit et gauche en alternance » n’est pas claire. Il est plus probable que qu’il ait appuyé sur un œil, puis sur l’autre et a répété cela dans les deux sens. Je n’ai jamais stérilisé mes mains pour appliquer le Shiatsu, mais Tamaï était d’une autre époque où la propreté du du patient n’était pas une évidence et il a donc compris la nécessité d’éviter toute infection par inadvertance.

14 – Oreilles

(1) circonférence de l’oreille à partir du bord du pavillon de l’oreille, (2) autour du pavillon, (3) périmètre du pavillon.

Méthode de pression : (1) et (2) Pressez doucement mais fermement avec le pouce. (3) Bien couper les ongles, désinfecter les doigts et utiliser l’index ou le petit doigt pour presser soigneusement en suivant la structure de l’oreille. (Pressez) chaque oreille trois fois. (Voir Fig. 118)

Fig. 118

15 – Le nez

entre les sourcils, (2) de l’os nasal au bord antérieur des oreilles, (3) de l’ala nasi (ailes du nez) au bord antérieur des oreilles, (4) sous le nez, (5) pointe du nez.

Méthode de pressage : Asseyez-vous à la tête du récepteur en position couchée sur le dos et (1) appuyez entre les sourcils assez fermement avec le pouce droit. (2) Appuyez sur l’os nasal alternativement de chaque côté en utilisant les deux pouces de façon à ce que l’os nasal bouge. Utilisez les pouces pour presser sur l’os nasal jusqu’au bord de l’oreille. (3) Appuyez alternativement sur l’ala nasi (ailes du nez) avec les deux pouces en diagonale vers le haut en direction du centre de l’os nasal. Utilisez les pouces pour pour appuyer sur les points situés à côté de l’ala nasi vers le bord des oreilles. (4) Appuyez sous le nez et (5) le bout du nez avec le pouce. Appuyez 3 fois ou 5 fois. (Voir Fig 119)

Fig. 119

La pression appliquée sur le nez est assez forte. Les points du visage peuvent être sensibles et généralement j’exerce une légère pression sur les points du visage. A noter l’instruction d’appuyer sur l’os nasal alternativement de chaque côté pour que l’os nasal bouge. Cela indique que Tamaï avait tendance à utiliser une forte pression à une époque où l’intensité de la pression était considérée comme un critère important où l’intensité de la pression était synonyme d’effet. Dans son explication initiale pour la quantité de pression, il suggère une pression jusqu’au point où le receveur est sur le point de ressentir de la douleur. De nos jours, les gens sont plus réfractaires à la douleur. On nous a appris à être prudents et à appuyer plus légèrement sur les zones sensibles comme le visage.

16 – Bouche Autour de la bouche (racine des dents)

Méthode de pressage : S’asseoir à la tête du récepteur en position couchée et utiliser le pouce ou l’index et le majeur. Commencez à presser sous le nez et faites le tour de la bouche dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Appuyez assez légèrement et répétez 3 à 5 fois. (Voir Fig 120)

Fig. 120

17 – Zone inguinale, haut des cuisses (sur l’artère inguinale)

Méthode de pressage : Asseyez-vous d’un côté du récepteur en position couchée. Utilisez le pouce pour appuyer assez légèrement. Répétez 3 fois. (voir Fig 121)

Fig. 121

18 – Zone périnéale : Pour les hommes, elle se situe entre le pénis et l’anus ; pour les femmes, elle se situe entre le vagin et l’anus.

Méthode de pressage : Le receveur est allongé sur le dos, demandez-lui de lever haut les jambes et de presser en utilisant les pouces (voir Fig 122).

Fig. 122

Tamaï donne étonnamment peu de détails pour presser ces zones privées et sensibles. L’utilisation d’une légère pression est suggérée pour la zone inguinale, mais rien n’est dit sur la direction de la pression et s’il faut aller de la partie médiale à la partie latérale ou vice-versa. A-t-il appuyé d’un côté à la fois ou des deux côtés en même temps ? Quand je presse la zone inguinale, je fais toujours un côté à la fois et je soutien l’autre côté l’autre côté afin de mieux enregistrer la réponse des tissus. De plus, je presse toujours ces points de médial à latéral. Dans tout endroit proche des parties intimes, s’éloigner semble moins menaçant. Puisque Tamaï ne donne pas de détails sur la pression de la zone périnéale, où commencer à la pression ou combien ; cela me fait me demander s’il a beaucoup traité cette zone en pratique. Il a peut-être évité la zone périnéale dans la plupart des cas à moins qu’il y ait une douleur liée à cette zone.

Méthode Shiatsu numéro deux – Tête et cou

Crâne (1) centre du front à la naissance des cheveux, (2) GV-22, (3) couronne, (4) protubérance occipitale externe, (5) bord inférieur de l’occiput, (6) coins supérieurs du front, (7) coin de l’os frontal, (8) points médians entre la couronne et le sommet de l’oreille, (9) le milieu postérieur du crâne, et (10) les angles inférieurs de l’occiput.

Méthode de pressage : Tenez-vous derrière le récepteur assis récepteur assis et soutenez la zone occipitale d’une main. Appuyez avec le coin du pouce droit (1) vers le centre du cerveau pour que le receveur ressente une légère douleur. La durée est de 3 secondes à 5 secondes maximum. Même durée pour les autres points. (2) Identique au précédent, mais appuyez un peu plus légèrement que sur le point précédent. (3) Appuyez directement du haut vers le bas, vers le centre du cerveau. Appuyez avec la même intensité que le point (1) et relâchez lentement. (4) Soutenez la zone frontale d’une main et appuyez vers le centre du cerveau du cerveau. (5) Même chose que ci-dessus. (6) Utilisez les deux pouces ou les doigts du milieu pour presser les deux points à la fois vers le centre du cerveau. (7) Même chose que ci-dessus. (8) Soutenez la tête d’une main et appuyez sur un point à la fois. (10) Même chose que ci-dessus. Répétez la séquence ci-dessus deux fois. (Voir les figures 123 et 124).

Les instructions ci-dessus concernant les points de pression sur le crâne sont un peu incohérentes. Pour (4) la protubérance occipitale externe la figure montre un point qui est beaucoup plus haut. Il est donc probable que le point se trouve au-dessus la protubérance osseuse. De même, la méthode de pression pour (9) est manquante mais vraisemblablement la même que pour (8).

Cou (A) cou postérieur (1) sur la colonne vertébrale, du bord inférieur du crâne à la 7e vertèbre cervicale, (2) des deux côtés de la colonne cervicale, (3) les deux côtés de (2), (4) le cou latéral.

Méthode de pressage : S’agenouiller sur un genou plié derrière le receveur assis et soutenir la mâchoire du receveur d’une main et appuyez fermement vers le haut en diagonale sur le bord du crâne (fosse occipitale). Appuyez ensuite sur la colonne cervicale jusqu’à la 7ème vertèbre. Pour les deux côtés de la colonne cervicale, placez une main sur le cou latéral du récepteur et utilisez le pouce ou le poing pour appuyer sur le centre du cou. Le (point au) bord du crâne doit être pressé en diagonale vers le haut. (3) se trouve de part et d’autre de (2) et est (appuyé) de la même manière que ci-dessus. (4) Pour le cou latéral, utilisez les côtés (radiaux) des index pour presser les côtés comme pour serrer. (Voir Fig 125)

Fig. 125

Col (B) col antérieur (5) sur la trachée du bord inférieur de la mandibule à l’encoche sternale. (6) des deux côtés de la trachée (7) les deux côtés de (6).

Méthode de pressage : De derrière le récepteur, (5) appuyez sur la trachée assez doucement avec l’index et le majeur. (6) Appuyez sur les deux côtés de la trachée à l’aide de l’index et du majeur en commençant par le bord (supérieur) des clavicules. Remontez jusqu’au triangle situé sous les mâchoires. Appuyez sur les côtés droit et gauche en alternance. (7) se trouve des deux côtés de (6) et est pressé des deux côtés à la fois. Répétez 3 fois. (Voir Fig. 126)

Fig. 126

La première séquence de Shiatsu couvre tout le corps, de la tête aux pieds, mais apparemment Tamaï avait plusieurs séquences différentes pour les mêmes zones. Encore une fois, comme je l’ai noté dans la dernière section, tous les points de Shiatsu de Tamaï sont en référence à l’anatomie. Les méridiens et les points d’acupuncture ne sont pas pris en compte. Dans la deuxième séquence Shiatsu ci-dessus pour la tête et le cou, Tamaï presse des points similaires mais dans un ordre différent. Les points sur la tête sont pressés de l’avant vers l’arrière jusqu’au bord de l’occiput. Les points sur le cou sont également les mêmes que ceux de la première séquence. La pression est appliquée directement sur les apophyses épineuses des cervicales.

La façon dont j’ai appris le Shiatsu, à l’exception du cuir chevelu, appuyer directement sur les surfaces osseuses est généralement évitée. Si je presse sur la colonne vertébrale, j’appuie sur les points entre les processus épineux qui sont souvent des points du Vaisseau Gouverneur. Bien sûr, Tamaï n’a pas fait référence aux points d’acupuncture. Appuyer sur la trachée est encore plus problématique que sur un os parce que tout sauf la plus légère pression peut provoquer une réaction comme l’étouffement. Mais comme indiqué précédemment, en tant que fondateur du Shiatsu, Tamaï pratiquait le Shiatsu sur toutes les parties du corps, même les zones les plus sensibles. Au fil des années, les zones les plus inconfortables et les moins bénéfiques telles que les globes oculaires et la zone génitale ont probablement été éliminées des séquences standard de Shiatsu.


L’auteur

Stephen Brown

Traducteur

Ivan Bel