Ivan Bel fait partie de la nouvelle génération de praticiens du Shiatsu qui travaillent dur à de nombreux niveaux pour amener ce noble art à de nouveaux sommets de professionnalisme et de visibilité publique. L’un des nombreux atouts qu’Ivan apporte à cette entreprise créative est son expérience de journaliste. Nous avons ici un livre sur le shiatsu écrit par un écrivain professionnel et organisé par un esprit qui a beaucoup voyagé et qui est profondément engagé.

Ses antécédents sont d’une diversité rafraîchissante et son éducation témoigne à la fois de son dévouement et de sa diversité. Il a mis un point d’honneur à étudier en profondeur auprès de plusieurs maîtres de Shiatsu. En outre, il a étudié de manière approfondie dans plusieurs domaines connexes, notamment la médecine, les arts martiaux et la méditation, ainsi que des études approfondies de langues.

Organisation du livre

Le livre est préfacé par le légendaire Bernard Bouheret, une garantie de qualité si nécessaire. Ivan a organisé le livre en trois sections, ce qui permet une organisation propre et approfondie d’un matériel riche et varié :

  1. Terre (technique de base)
  2. Humain (technique avancée)
  3. Ciel (philosophie spirituelle)

L’objectif de ce livre est de répondre à une question simple mais insaisissable : quel est l’esprit du Shiatsu ?
Une brève mais merveilleuse mention est faite du chef-d’œuvre de Simon Fall : As Snowflakes Fall : Shiatsu as Spiritual Practice…

Critique du contenu

Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,

Arthur Rimbaud : Sensation

Ainsi commence le chapitre 12, Ressentir, de la première partie de L’Esprit du Shiatsu.

La première partie s’appelle « Terre » et traite de la technique de base. Il est donc merveilleux qu’un poète nous présente les bases de la sensation, la base de beaucoup d’autres choses à venir. Le reste de cette section est rempli d’un éventail encyclopédique d’informations sur la posture, la technique des mains et les nombreux principes fondamentaux qui doivent être progressivement mis en place pour que le voyage du Shiatsu se déroule sans heurts.

La deuxième partie, intitulée « L’Homme », approfondit la discussion sur la dynamique du développement de la technique en Shiatsu. Parmi les très nombreux sujets et sous-thèmes abordés figure le Zanshin, souvent traduit par conscience alerte et détendue – exactement le type de conscience que nous cultivons dès le premier jour dans l’enseignement et l’entraînement du Shiatsu.

Ivan écrit : « Nous devons abandonner le mental – ici et maintenant – pour être en mesure de vivre l’expérience du corps avec l’attention requise. » Cette déclaration rafraîchissante, directe et énergique, est étayée par une ou deux pages de commentaires explicatifs, mais elle constitue presque un manifeste en soi.

Parmi la myriade d’autres sujets abordés dans cette section figure Isshin Denshin, littéralement : un-cœur-transmettre-cœur, ou en clair, de cœur à cœur. Ivan y explore un aspect rarement abordé de la relation énergétique entre l’élève et l’enseignant.
Ivan décrit le canal de joie, de verve et de dynamisme auquel l’étudiant peut accéder grâce à cette relation, ainsi que le dilemme qui en résulte lorsqu’elle se dissout. L’étudiant se libère pour trouver ses propres pieds, et finalement trouver son indépendance. Le choc qu’il subit alors n’est pas souvent décrit dans les livres, mais il est facilement reconnaissable pour quiconque a bénéficié du soutien d’un grand professeur et a ressenti la douche froide de l’action indépendante lorsque cette relation prend fin. Le talent particulier d’Ivan est de décrire le bon côté de la chose : chaque défi rencontré devient un jalon sur le chemin et une opportunité de croissance personnelle. Lorsque l’étudiant, dans toute sa vulnérabilité, parvient à persévérer et à atteindre de nouveaux niveaux de compétence et d’endurance, les récompenses sont proportionnelles au degré de difficulté rencontré.

La troisième partie du livre s’intitule « Le Ciel » et traite des aspects de la philosophie spirituelle. Ivan y expose avec audace sa position de défenseur du Shiatsu et de la médecine orientale dans leurs propres termes : « La médecine orientale n’est pas une science vague – sauf pour ceux qui choisissent de ne pas l’étudier. C’est une science exacte en termes de sa propre logique et de son raisonnement, de sa vision du monde et de ses concepts dynamiques… entre tous ces canaux, de nombreuses relations permettent au Qi de circuler dans tout le corps« . Ce cadre est fondamental pour comprendre la façon dont le corps se reconstitue continuellement.

L’Esprit de Shiatsu est un projet extrêmement complet et ambitieux. Il aidera sans aucun doute le Shiatsu à s’établir comme une profession de guérison, égale et respectée, parmi les autres professions de guérison.


Pour commander

Le livre L’Esprit du Shiatsu est disponible sur toutes les plateformes en ligne, dans votre librairie ou directement sur le site de l’éditeur : Editions du Chariot d’Or, 336 pages, mai 2022.


L’auteur

Chris McAlister
Latest posts by Chris McAlister (see all)