APOS, COS et FISIEO, les trois associations les plus importantes dans le domaine, ont décidé de donner une voix unique au monde du Shiatsu en Italie.
L’un des objectifs de cette initiative historique est de protéger les 6 millions d’Italiens qui consultent chaque année des praticiens de Shiatsu contre les abus et la désinformation.

L’un des objectifs de cette initiative historique est de protéger les 6 millions d’Italiens qui consultent chaque année des praticiens de Shiatsu contre les abus et la désinformation. La “Professione Shiatsu” regroupe presque tous les praticiens italiens, soit environ 10 000 professionnels, mais malgré ce grand nombre et plus de trente ans d’expérience, le Shiatsu en tant que profession est encore mal connu.
Dans une déclaration commune, les présidents Alberto Scattarelli (APOS) Franco Castellaccio (COS) et Andrea Mascaro (FISIEO) ont déclaré que :

« les profils d’enseignant et de praticien du Shiatsu comprennent des critères de formation spécifiques à cette profession autonome, qui est définie par des processus réglementaires dans plusieurs pays européens ».
« Professione Shiatsu vise à promouvoir ce profil professionnel à tous les niveaux institutionnels, non seulement pour présenter les aspects distinctifs de notre profession, mais aussi pour mettre en lumière, avec les professionnels de santé concernés, les nombreuses collaborations fructueuses entre médecins et praticiens du Shiatsu en Italie. »

Les trois associations sont reconnues par la loi 4/2013 et enregistrées auprès du ministère de l’Entreprise et du Made in Italy (ex-ministère du Développement économique). Elles sont également enregistrées en vertu de la loi 13/2013 auprès du ministère de la Justice et assurent la certification de la qualité de leurs membres, garantissant aux clients le haut niveau professionnel des praticiens avec lesquels ils s’engagent.

Plus d’information ici : https://www.facebook.com/professioneshiatsu

Ivan Bel
×