La Fédération Européenne de Shiatsu (FES) tente depuis de nombreuses années de faire reconnaître la profession du Shiatsu à l’aide des fédérations nationales qu’elle regroupe. Pour la première fois, il semble qu’elle soit en passe de réussir son pari avec l’aide de la Fédération Autrichienne de Shiatsu. Comment ? En utilisant le droit européen de créer des équivalences de diplôme avec les études universitaires et le droit européen au travail, car nul ne peut être empêcher et interdit de travailler. Voici ce qu’en dit le président de la FES, M. Chris McAlister. Une stratégie porteuse d’espoir et qui donne matière à réflexion.

Ivan Bel


EQF signifie European Qualifications Framework (ndr : traduit en français par CEC pour Cadre Européen des Certifications). Il s’agit d’une initiative mise en place par l’UE, dont l’objectif est particulièrement pertinent pour le Shiatsu.

Le CEC a été créé pour promouvoir l’équivalence, sur la base des normes de qualification académique mais également appliqué aux professions manuelles. Le shiatsu n’est pas reconnu comme une profession dans la plupart des pays, ce qui nous offre une opportunité fantastique de nous établir dans un cadre officiel de l’UE.

La Fédération autrichienne de Shiatsu (ÖDS) est à l’avant-garde de la quête visant à faire du Shiatsu une profession de shiatsu européenne pleinement reconnue et juridiquement protégée – organisée par des professionnels du shiatsu pour des professionnels du shiatsu.

Le fait est que le Shiatsu est déjà reconnu comme profession en Autriche, et ce, depuis plusieurs années. L’ÖDS est néanmoins conscient du fait que son statut n’est pas sûr et peut être modifié par un certain nombre de facteurs nationaux, ainsi que par les problèmes qui se posent en Europe.

C’est pourquoi la communauté autrichienne de Shiatsu est unie dans sa décision de faire du Shiatsu une profession européenne selon l’EQF en collaboration avec la Fédération Européenne de Shiatsu, l’ESF.

Il s’agit d’un processus complexe et assez difficile qui nécessite beaucoup de temps et de travail. Le SPS en France a fait une demande réussie il y a plusieurs années. Maintenant, l’ÖDS en Autriche travaille sur une application à un niveau encore plus élevé.

L’application n’est pas chose facile et a déjà pris plus d’un an à ce jour pour se concrétiser. L’ÖDS estime désormais qu’elle est proche d’un niveau satisfaisant avec sa candidature, et prévoit de soumettre la candidature dès qu’une fenêtre appropriée s’ouvrira après l’été.

S’ils réussissent – et les signes sont qu’ils réussiront – ce sera un énorme tremplin. Avec le prototype qu’ils ont créé, la voie est ouverte à des applications dans d’autres pays européens. Une fois que trois candidatures auront été retenues, une nouvelle profession européenne aura été établie – une profession qui s’appliquera dans toute l’UE.

Plus précisément, si l’application réussit, cela ouvrira la porte à plusieurs choses :

1) D’autres associations européennes de Shiatsu peuvent utiliser le plan mis en place en Autriche et le modifier pour l’adapter aux conditions de leur pays pour une application EQF accélérée au même niveau.

2) Une fois que trois associations auront réussi, la profession européenne de Shiatsu sera, espérons-le, établie selon le cadre du CEC.

3) Avec cela en place, il sera beaucoup plus simple de faire pression pour une législation européenne certifiant notre droit – inattaquable – de travailler en tant que professionnels du Shiatsu dans toute l’Europe.

4) Une fois tout cela en place, il sera possible d’entendre des professionnels du Shiatsu planifier la prochaine étape de leur année ou carrière dans un pays européen voisin… !

Il y a encore beaucoup de travail à faire et la quête n’en est encore à ses débuts, mais la vision est claire pour une profession de Shiatsu sûre et florissante, avec le respect qui vient de l’audace d’être vu et dans l’obtention d’un statut juridique que notre profession mérite vraiment.

Le Président, Chris McAlister,
La Vice-Présidente, Irène Nolte
Représentant pour l’Autriche, Eduard Tripp

Pour en savoir plus sur l’action de l’ESF visitez le site : http://www.europeanshiatsufederation.eu/en/home/
Pour en savoir plus sur ce sujet en particulier : http://www.europeanshiatsufederation.eu/wp-content/uploads/2020/03/Shiatsu_in_Austria-Vision_for_the_Future_of_Shiatsu_in_Europe.pdf