Histoire et évolution du Shiatsu à Cuba

8 Sep, 2023
Reading Time: 6 minutes

Le Shiatsu se répand dans le monde entier, mais nous ne sommes pas toujours conscients de son développement en dehors de l’Europe. C’est pourquoi le blog Ryoho Shiatsu a invité le professeur Rodolfo Díaz Yglesias à nous parler de l’histoire et du développement du Shiatsu sur l’île de Cuba. Il est intéressant de constater que le Shiatsu est arrivé sur l’île dans les années 1940, bien plus tôt qu’en Europe. Un article passionnant qui ouvre de nouveaux horizons.


Le développement du Shiatsu à Cuba a été très discret tout au long de son histoire, qui a commencé dans les années 40 du 20e siècle, avec l’arrivée d’un maître d’arts martiaux appelé Reisei Siguetoshi Morita. Ce grand maître enseignait principalement les arts martiaux des légendaires samouraïs (Ju-Jutsu) et transmettait également d’anciens systèmes thérapeutiques tels que l’Amma et le Hampuku, prédécesseurs du Shiatsu moderne.

Statue en l’honneur des immigrants japonais à La Havane (C) R. Diaz Yglesias

Ces techniques ont été regroupées dans le système japonais de drainage lymphatique, appelé à l’époque Shiatsu de dispersion. Ce style a été transmis de maître à disciple depuis trois générations.

Au niveau institutionnel à Cuba, le shiatsu a été bien accepté par les spécialistes de la médecine naturelle et traditionnelle (MNT), bien qu’il n’ait pas reçu le soutien nécessaire à son développement massif.

À différentes époques, les enseignants des principales écoles de shiatsu sont venus de différentes régions du monde, principalement du Japon, notamment de Namikoshi, Masunaga, Ryoho entre autres styles.

De nos jours, la tendance est à la pratique du shiatsu dans les spas et les salles de sport.

Dans certaines universités du pays, que ce soit dans le domaine du sport, de l’art ou des sciences médicales, on observe une augmentation discrète de l’utilisation de cette technique japonaise d’acupression.

Des cours et des ateliers sur ces différents styles de shiatsu ont été organisés afin d’améliorer le bien-être de la population, par l’intermédiaire de l’Université des sciences de la culture physique et du sport « Manuel Fajardo », de l’Université des sciences médicales de Granma et de l’Université des arts (ISA) de La Havane, la capitale du pays.

En 2009, grâce à un accord de collaboration scientifique et technique avec le Japon, géré par l’Institut de recherche « Carlos J. Finlay » à La Havane, le maître Yozo Takahashi et son épouse Yuko Takahashi sont arrivés à Cuba. Ils ont enseigné à Cuba un nouveau style de Shiatsu, celui que leur avait légué leur maître Shizuto Masunaga.

Selon le témoignage personnel de Maître Takahashi, Maître Masunaga lui aurait enseigné ce style sur son lit de mort. Au départ, cette collaboration visait à former des spécialistes en médecine naturelle et traditionnelle issus de différentes institutions médicales prestigieuses, la médecine traditionnelle chinoise étant la méthode thérapeutique officielle.

À l’École Professionnelle d’Art (VS) – Province de Matanzas, Cuba (C) R. Diaz Yglesias

Bien que l’efficacité du style Masunaga de la médecine traditionnelle japonaise ait été plus que prouvé, les praticiens de cette technique n’étaient pas nombreux en raison de la complexité de la technique et de la durée des traitements.

Ce n’est qu’en 2014 que cette méthode de Shiatsu a été diffusée à l’Université des Arts (ISA), suscitant l’intérêt tant des professionnels de la santé que des étudiants et des enseignants d’une institution aussi prestigieuse, et bien sûr, de la population en général.

Dans cette université, le système Masunaga Shiatsu a été développé avec le soutien du département de la culture japonaise de l’institution, de la direction de l’université et de l’ambassade du Japon à Cuba. Le professeur Rodolfo Díaz Yglesias (disciple direct des maîtres Takahashi et président de la chaire de culture japonaise à l’époque) y a dispensé plusieurs cours de base d’une durée de quatre ans, atteignant 130 étudiants de différents niveaux, ce qui a permis d’augmenter le nombre de praticiens chaque année.

Photo de classe. Rodolfo est en bas à gauche (C) R. Diaz Yglesias

Plusieurs centres de traitement ont été créés dans ce style, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’université. Plusieurs conférences ont également été données lors d’événements artistiques nationaux et internationaux afin de diffuser ce système.

Plus de 200 patients (artistes et travailleurs artistiques de tout le pays) ont été traités et entièrement réhabilités chaque année, atteints de maladies professionnelles qui n’avaient jusqu’alors pas trouvé de solution satisfaisante dans les thérapies conventionnelles.

Des ateliers ont également été organisés dans des maisons de retraite, auprès de populations rurales et dans différentes écoles d’art du pays. Les provinces de La Havane, Pinar del Río, Matanzas et Camagüey ont été les plus visitées.

En 2016, deux maîtres japonais du style Namikoshi, avec plus de 15 ans d’expérience professionnelle, ont visité l’Université des Arts (ISA) pour donner des expositions de leur technique.

Conférence publique sur le Shiatsu (C) R. Diaz Yglesias

En mars 2018, Maître Jun Hino, praticien expert du style Namikoshi et de la réflexologie, est arrivé dans cette université, invité par le département de la culture japonaise de l’ISA, pour donner un cours de trois mois dans l’institution havanaise, ce qui a enrichi la connaissance de ces thérapies naturelles.

Même en pleine pandémie de Covid 19, l’enseignement du shiatsu Masunaga a continué à se développer en utilisant la technologie de l’apprentissage à distance, avec des cours en ligne, bien que des cours en face à face aient également été donnés depuis que les restrictions de la pandémie ont été levées.

Actuellement, les étudiants formés dans cette école de Masunaga Shiatsu se sont rendus dans divers pays d’Amérique latine et des Caraïbes, ainsi qu’aux États-Unis, où ce style de Shiatsu n’est pas connu, et ont entrepris de pratiquer et de diffuser ses enseignements. Afin de poursuivre le développement et la pratique de cette thérapie, un espace virtuel a été créé où tous les praticiens peuvent recevoir des cours en ligne pour se perfectionner.

Rodolfo donnant des cours de Shiatsu dans son école (C) R. Diaz Yglesias

L’histoire du shiatsu à Cuba est encore en cours d’écriture. Tous les praticiens qui aiment cet art traditionnel japonais en prennent soin comme d’un trésor, afin qu’il parvienne aux nouvelles générations tel que nos maîtres l’ont enseigné, afin que ce merveilleux héritage se perpétue.


Auteur

Rodolfo Diaz Yglesias
Latest posts by Rodolfo Diaz Yglesias (see all)

Traductrice

Marie Cruysmans

Related Posts:

Newsletter

Pour ne plus rater aucun article, stage, interview, information sur le Shiatsu, souscrivez à notre newsletter.




    En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité (voir)

    Livre à commander

    L'Esprit du Shiatsu
    L'Esprit du Shiatsu
    Par Ivan Bel
    Commander

    Dernier podcast à écouter

    ×