La grande famille des points Shu

18 Déc, 2022
Reading Time: 21 minutes

Les points Bei Shu (ou Yu en japonais) sont bien connus de tous les étudiants et praticiens de Shiatsu, car ils font partie du bagage de base de leurs études. Mais les points Shu du dos ne sont qu’une partie de la vaste famille que sont les points dits d’« Assentiment » ou de « Transport ». Si l’on apprend généralement douze points Shu correspondants aux douze organes, il existe en réalité 27 points en tout. Découverte.


Avant de décrypter le sens du caractère, faisons ici un petit rappel. Traditionnellement en médecine orientale le mot shū xué (输穴) désigne les points qui servent à transporter le Qi, c’est-à-dire tous les points (« trous » pour être exact) en général. Mais comme cette dénomination porte à confusion avec les Bèi shū xué (背輸穴, points d’Assentiment du dos) et les Wǔ shū xué (五输穴, points des Cinq Shu antiques) et les autres points de Transport que nous allons voir plus bas, il est plus simple d’utiliser un autre nom pour désigner les points d’acupuncture, soit Xué wèi 穴位 (litt. « emplacement des trous ») en chinois, et keiketsu 経穴 (litt. « passe/au travers du trou ») en japonais.

Un peu d’étymologie

Dans sa forme ancienne, le caractère shū (输 simplifié aujourd’hui en 俞) est composé de plusieurs parties. Tout d’abord, la clé à gauche s’écrit 车 (chē) et se prononce [tcheu]. Son sens est « véhicule ou tout ce qui possède des roues » mais par extension cela peut être également un bateau.

Dans la partie droite :

  1. En haut, on trouve le caractère de l’Homme 人 (rén), puis le chiffre 1 一 (yī) qui ensemble forme le caractère 亼 (jí) dont le sens est « assembler, rassembler, réunir ». De son côté Philippe Laurent dans son ouvrage « L’esprit des points » parle d’un assemblage de planches, ce qui nous fait retomber sur l’idée du bateau.
  2. En bas à droite, on trouvait 舟川 (avec seulement 2 traits à droite mais cela n’existe plus aujourd’hui), soit l’ancienne graphie du bateau 舟 et de la rivière 川, ce qui allait bien ensemble. Mais ces deux caractères ont été changés pour la clé de la chair 月 (graphiquement proche mais sémantiquement différente) et celle du couteau 刀.

Par conséquent nous avons un glissement sémantique plutôt étonnant. L’ancienne version de shū signifiait clairement un « bateau assemblage de planches qui vogue sur l’eau ». Mais comme ce n’était pas suffisamment clair, les calligraphes chinois ont modifié plusieurs parties du caractère pour en modifier le sens. L’ensemble 刖 (yuè) signifie – attention, accrochez-vous bien – « couper les pieds en guise de punition ». Mot à mot, cela pourrait donc se traduire par « conduire/véhiculer une assemblée de personnes pour (assister, décider, juger, subir ?) au châtiment qui consiste à couper les pieds ». Heureusement finalement que l’on ne fait pas d’étymologie des caractères en classe, sinon tout le monde partirait en courant. Mais Philippe Laurent nous signale que la glose indique que le signe du couteau sert à dire que le bateau fend l’eau, puis dans la dernière version il fend la chair pour aller directement à sa destination. Autrement dit, un point shū permet de ne pas suivre un méridien mais de couper à travers la chair pour atteindre directement un organe ou une zone anatomique. C’est déjà moins glauque et surtout plus parlant.

Le mot 输 (shū) au complet avec toutes ses parties a donc en toute logique deux sens très différents, mais logiques : « perdre » (quelque-chose ; au jeu) ou « transporter », mais aussi dans des versions bien plus modernes « manquer, ne pas arriver à et saisir un mot de passe ». En médecine chinoise, nous ne gardons que le mot « transporter » pour expliquer la fonction de ces points. Aujourd’hui, le caractère a été simplifié comme ceci 俞, en supprimant la clé du transport. Pourtant, il conserve cette signification, d’où l’intérêt de connaître le chinois classique.

Mais alors pourquoi traduisons-nous le mot 俞 par « Assentiment » ?
La raison est la suivante : ce même caractère se prononce également Yú, ce qui veut dire « oui, d’accord ». Cette façon de s’exprimer était traditionnellement réservée à l’empereur ou aux grands seigneurs de la Chine impériale, et c’est la raison pour laquelle les traducteurs ne sachant quel mot prendre ont conservé les deux sens de « Assentiment ET Transport ».

Rôles des points Shu

Comme nous venons de le voir, tous les points qui finissent par le mot shū 俞 ont une fonction de transport de l’énergie. S’ils transportent de l’énergie, cela veut dire qu’ils ont une destination et donc un accès privilégié à celle-ci puisqu’ils passent à travers les chairs. C’est particulièrement clair pour les points « Shu du dos » qui sont directement liés aux organes sans passer par tout le circuit des méridiens. Cela permet de faire un raccourci, de communiquer directement avec un organe et de lui envoyer l’énergie du méridien de la Vessie qui est le plus fort de tous les Yang (Tai Yang) pour renflouer un organe. Mais cela peut aussi fonctionner dans l’autre sens, c’est-à-dire transporter l’énergie d’un organe dans le point, quand il est vide notamment, afin de le ressourcer.

Un vieux texte de Giovanni Maciocia, spécialiste de la médecine chinoise, explique ainsi ces points sur le méridien de la Vessie : « Le Rein stocke le Qi originel et collecte aussi l’énergie de la Terre. Les points Source font resurgir le Qi originel dans les méridiens. Mais ce sont les points Yu/Bei Shu qui font le transport de l’énergie entre le Rein et les points Source« . La Vessie étant intimement liée au Rein, c’est ce méridien qui est chargé de la distribution du Qi dans le corps, ce qui explique au passage pourquoi un petit organe comme la Vessie est le plus long, le plus diversifié et le plus actif des méridiens.

Dans les atlas d’acupuncture on peut lire que ce sont surtout des points de drainage, qui aident à calmer l’organe et qu’ils sont particulièrement utilisés dans les pathologies chroniques.

Quoiqu’il en soi, le principe est valable pour tous les points Shu en général, quel que soit leur emplacement, comme nous le verrons un peu plus bas. Leur rôle est toujours le même : transporter le Qi.

Sommaire des points Shu

  • Vessie : V13, V14, V15, V16, V17, V18, V19, V20, V21, V22, V23, V24, V25, V26, V27, V28, V29, V30, V43
  • Intestin Grêle : IG10, IG14, IG15
  • Rein : R16, R27
  • Vaisseau Gouverneur : VG52
  • Hors méridiens : HM21

Les douze Bei Shu du dos

Commençons par les plus connus, les 背俞 (bèishū). Ils sont donc au nombre de 12, du moins dans l’explication de base, mais sur la première ligne du méridien de la Vessie on en trouve en réalité jusqu’à 18. Ces points sont à la fois liés aux organes, mais également à des zones anatomiques (muscles, os) ou à des Vaisseaux Merveilleux et à l’énergie (Qi) elle-même. Voyons-les tous, car au passage c’est un bon moyen d’apprendre le nom chinois des organes.

1. V13 (肺俞 Fèi shū) : Assentiment du Poumon : à hauteur de D3 (ou T3 si on parle de thoracique plutôt que de dorsale. Même chose pour tous les points suivants).

  • Point principal pour tous les problèmes liés aux poumons – tonifie le Qi et le Yin du Poumon en cas de toux, asthme, bronchite, maux de gorge, congestion nasale, essoufflement, faiblesse de la voix, consomption, trouble des « os vapeur », etc.
  • Utile pour les troubles de la peau, les démangeaisons, l’acné, l’urticaire, etc.
  • Déséquilibres émotionnels liés au poumon, tels que le chagrin et la tristesse.
  • Les aspects de tonification du Qi peuvent être augmentés avec l’application de la moxibustion à ce point.

2. V14 (厥阴俞 Juéyīn shū) : Souvent traduit à tort par Assentiment du Maître du Cœur (qui s’écrit 心包 Xīn bāo « enveloppe du cœur »), mais ici le mot parle davantage du méridien Jueyin, soit la combinaison dans les 6 couches de Maître du Cœur ET du Foie. Mais comme le Foie est repris plus bas, les traducteurs ont estimé qu’il s’agissait du Maître du Cœur. Au passage, pour ceux qui traduisent ce nom par péricarde, sachez que l’on dira alors Xīn mó (心膜). Situé à hauteur de D4.

  • Pour tous les problèmes cardiaques : palpitations, anxiété, stress, etc. À combiner avec le MC6 pour ouvrir la poitrine (comme dans le cas du syndrome du noyau de prune). Cette douleur thoracique peut être psycho-émotionnelle (c’est-à-dire liée au système Foie/Cœur ou bien elle peut provenir d’une simple congestion (toux, Qi rebelle, essoufflement, etc.).
  • Harmonise le Foie – en tant que « Jueyin Shu », vous pouvez également traiter les conditions liées au Foie telles que la stagnation du Qi du Foie – dépression, anxiété, attaques de panique, etc.

3. V15 (心俞 Xīn shū) : Assentiment du Cœur : à hauteur de D5

  • Point principal pour tous les problèmes liés au Cœur, les problèmes liés au Sang et à la circulation de nature excessive ou déficiente.
  • Nourrit l’esprit et calme le Shen – point principal pour tous les problèmes émotionnels liés au Cœur : palpitations, anxiété, peur facile (C/R), stress, mauvaise mémoire. Utile avec MC6, C7, VC14 et/ou V14.
  • Point particulièrement important pour l’insomnie.
  • Sueurs nocturnes en cas de déficience du Qi et/ou du Yin du Cœur.

4. V16 (督俞 Dū shū) : Ici Du se réfère au Du Mai, donc c’est Assentiment du Vaisseau Gouverneur, à hauteur de D6.

  • Affections cutanées chaudes et/ou toxiques (en particulier sur le dos) : acné, furoncles, psoriasis, alopécie.
  • Harmonise le Qi dans la poitrine et l’abdomen – douleur épigastrique, distension abdominale, borborygme.
  • Douleurs thoraciques/cardiaques – libère la poitrine.

5. V17 (膈俞 Gé shū) : Assentiment du Diaphragme à hauteur de D7.

  • Pour les problèmes menstruels, dus à une carence (règles peu abondantes, légères, aménorrhée) ou à une stase (caillots foncés, dysménorrhée).
  • Point important pour les troubles de la peau rouge et qui démange, dus à la chaleur du Sang comme l’eczéma.
  • En tant que « Shu du Diaphragme », il harmonise la poitrine et fait descendre le Qi rebelle – problèmes de respiration diaphragmatique ou d’essoufflement et autres affections liées au diaphragme comme les rots ou la hernie hiatale.
  • Les douleurs thoraciques/cardiaques, ainsi que les troubles psychologiques liés au « cœur » – maniaco-dépression.
  • Divers problèmes digestifs, en particulier ceux impliquant le Qi rebelle – vomissements, douleurs épigastriques, reflux.

6. V18 (肝俞 Gān shū) : Assentiment du Foie, à hauteur de D9. Attention, il n’existe pas de point à hauteur de D8.

  • Point principal pour toutes les conditions liées au Foie – physiques et psycho-émotionnelles.
  • Problèmes physiques du Foie tels que – hépatite, jaunisse, cirrhose. Stagnation généralisée du Sang, stagnation du Qi, etc.
  • Éclaire les yeux – point important pour les problèmes oculaires, les douleurs, les démangeaisons, la sécheresse, les rougeurs, la vision floue, les vertiges visuels, les tics, l’héméralopie (difficulté à voir avec la baisse de la lumière).
  • Répand le Qi du Foie et stabilise l’Esprit – point important pour les problèmes émotionnels liés au Foie tels que la colère, la dépression, l’irritabilité, la frustration, le stress et/ou le SPM.
  • Utile pour les douleurs des hypocondres et/ou subcostales.

7. V19 (胆俞 Dǎn shū) : Assentiment de la Vésicule Biliaire : à hauteur de D10.

  • Maladies de niveau du Shaoyang, alternance de fièvre et de frissons. Dissipe la Chaleur et l’Humidité.
  • Point principal pour la chaleur humide dans le Foie et la Vésicule Biliaire : hépatite, cholécystite, jaunisse, vomissements, douleur et distension des flancs, goût amer dans la bouche. Souvent combiné avec le Shu du Foie pour activer la bile.
  • V17 & V19 sont classiquement connus comme les « Quatre Fleurs », utiles pour tonifier le Sang.
  • Douleur le long du méridien VB (côtés du corps) quelle que soit la cause, névralgie intercostale, douleur aux côtes, traumatisme, herpès zoster.
  • Les problèmes émotionnels liés à la vésicule biliaire : indécision, timidité, peur.  Ainsi que les problèmes psycho-émotionnels liés à l’humidité et à la chaleur tels que l’insomnie, l’anxiété (souvent accompagnée d’un goût amer dans la bouche), les palpitations.

8. V20 (脾俞 Pí shū) : Assentiment de la Rate : à hauteur de D11.

  • Point principal pour tous les problèmes de la Rate-Pancréas, tant pour les fonctions physiques des organes que pour les relations énergétiques/psychologiques.
  • Problèmes physiques de la Rate – distension, douleurs abdominales, ballonnements, manque d’appétit, ainsi que des conditions plus complexes – dysenterie, maladies paludéennes.
  • Problèmes liés au Sang – saignements menstruels abondants, saignements utérins, sang dans les selles et/ou l’urine.
  • Couramment utilisé pour la déficience de Qi de la RP : fatigue (se propageant dans les membres/lourdeur), manque d’appétit, ballonnement et/ou distension abdominale, nourriture non digérée dans les selles, diarrhée chronique et/ou éructation.
  • Évacue l’Humidité.

9. V21 (胃俞 Wèi shū) : Assentiment de l’Estomac : à hauteur de D12.

  • Point principal pour tous les problèmes liés à l’Estomac – harmonise l’Estomac, transforme l’humidité et dissout les Stases, stagnation alimentaire, distension abdominale, borborygmes, aphtes, vomissements, éructations, nausées, etc.
  • Baisse le Qi rebelle de l’Estomac.
  • Dissout les accumulations et les bosses dans l’abdomen, combiné avec Pigen (point HM du dos pour les bosses, les tumeurs), 3,5 cun latéral au bord inférieur de la L1. En raison des mêmes fonctions de résolution de la stagnation du Qi, il peut également être utile pour les douleurs dans la poitrine, la région de l’Estomac/de la Rate et la région du rebord costal latéral.
  • Comme le point régule également les fonctions de remontée du Qi, il est utilisé pour le prolapsus du rectum et utilisé avec d’autres points pour les hernies hiatales.

10. V22 (三焦俞 Sānjiāo shū) : Assentiment du Triple Réchauffeur. On notera au passage que Jiao ne veut pas dire « réchauffeur ou foyer », mais a le sens de « brûlé, roussi, inquiet, anxieux ». Situé à hauteur de L1.

  • En tant que Shu du TR, ce point agit sur les conditions liées aux déséquilibres entre les parties supérieures et inférieures du corps, en particulier celles liées à l’eau : œdème, ballonnements, ascite, borborygme, miction difficile ou douloureuse, rétention urinaire.
  • Grâce à sa capacité à déplacer les accumulations d’eau, il est également utile pour certains problèmes liés à l’Humidité dans la tête, tels que les maux de tête et les vertiges visuels.
  • S’utilise en cas d’alternance de frissons et de fièvre, de jaunisse et d’autres problèmes impliquant une difficulté à digérer les aliments.
  • Fortifie la Rate.

11. V23 (肾俞 Shèn shū) : Assentiment du Rein : à hauteur de L2.

  • Pour tous les problèmes liés au système rénal qui affectent le cerveau, les os, les cheveux, les dents et/ou l’audition.
  • Problèmes sexuels liés à une déficience masculine : impuissance, éjaculation précoce, spermatorrhée, stérilité, épuisement après l’éjaculation.
  • Troubles sexuels et reproductifs féminins : cycles irréguliers, dysménorrhée, aménorrhée, utérus froid, frigidité, infertilité, leucorrhée.
  • Point de tonification dans les états de carence : épuisement, faiblesse, fatigue chronique, bon point pour les personnes âgées, car le Jing des reins est naturellement épuisé.
  • Point principal pour les douleurs lombaires aiguës ou chroniques, les entorses et/ou les foulures.
  • Utile pour les problèmes d’oreille liés au R : acouphènes graves (à l’opposé des aigus qui sont propres au Foie), surdité, infections chroniques de l’oreille.
  • Utile pour les problèmes d’Humidité et de métabolisme de l’eau – œdèmes, rétentions de liquide dans le bas-ventre.
  • Comme le système rénal fournit la racine du Qi, de nombreuses conditions psychologiques répondront bien à la tonification de ce point – dépression, troubles anxieux.

12. V24 (气海俞 Qì hǎi shū) : Assentiment de la Mer de l’énergie : en référence à VC6 situé à l’opposé sur le ventre, à hauteur de L3.

  • Généralement utilisé comme point local pour les douleurs dorsales. Faiblesse générale dans le bas du dos et/ou des genoux.
  • En raison des fonctions de déplacement du Qi dans la zone, peut être utilisé en cas d’hémorroïdes, de dysménorrhée et d’autres écoulements comme la leucorrhée, les selles sanguines, etc.
  • Régularise les Reins et augmente le Qi.
  • Calme les douleurs et régularise les menstruations.

13. V25 (大腸俞 Dà cháng shū) : Assentiment du Gros Intestin, à hauteur de L4.

  • Point principal pour les douleurs lombaires, surtout lorsqu’elles sont liées à la constipation et/ou aux menstruations.
  • Point principal pour tous les problèmes liés à l’intestin : constipation, diarrhée, dysenterie, colite, IBS (Syndrome du boyau irritable), etc.
  • Régule la fonction dans le côlon afin que les utilisations potentielles pour la mauvaise assimilation, le gain de poids limité malgré la consommation de beaucoup de calories.
  • Harmonise le GI et détend les tendons.

14. V26 (关元俞 Guān yuán shū) : Assentiment de la Barrière primordiale en référence au point VC4 situé à l’opposé sur le ventre, souvent traduit par Assentiment de l’Utérus et des Lombes pour décrire les fonctions du point. Situé à hauteur de L5.

  • Point local pour dégager le méridien – douleurs lombaires, à la fois comme point local et à cause de l’invasion du Vent (éventuellement avec V28).
  • Dissipe le Froid dans le bas du corps – douleurs abdominales, problèmes intestinaux, masses abdominales.
  • Peut-être utile pour une série de problèmes urinaires – fréquence, miction nocturne, miction difficile.

15. V27 (小肠俞 Xiǎocháng shū) : Assentiment de l’Intestin Grêle, à hauteur de S1.

  • Point principal pour tous les problèmes liés à l’Intestin Grêle.
  • Chaleur-Humidité affectant la Vessie (miction difficile ou douloureuse, hématurie, urine foncée).
  • Chaleur-Humidité affectant les intestins (diarrhée, hémorroïdes, dysenterie).
  • Autres troubles dus à une décharge de la chaleur inférieure – leucorrhée, émission séminale.

16. V28 (膀胱俞 Páng guāng shū) : Assentiment de la Vessie, à hauteur de S2.

  • Point principal pour tous les problèmes de Vessie : de la Chaleur-Humide (urination douloureuse et/ou sombre), du Froid (urination fréquente, incontinence).
  • Pour la Chaleur-Humide n’importe où dans le corps, combinez avec RP9 pour expulser l’humidité par la miction – diarrhée, constipation, mal de dos, infections et/ou gonflements dans la chaleur inférieure.

17. V29 (中膂俞 Zhōng lǚ shū) : Souvent traduit par Assentiment du sacrum. Mais en réalité le mot Lu signifie ou la colonne vertébrale, ou la force, ce qui donnerait normalement Assentiment du milieu de la colonne vertébrale, ou Assentiment milieu de la force. Mais comme dans les deux cas cela n’a pas forcément de sens logique, on se réfère à son effet. Situé à hauteur de S3.

  • Généralement un point local pour les douleurs et/ou raideurs du dos, hernie.
  • Réchauffe le Yang du Rein – dépérissement et soif, manque de transpiration.
  • Harmonise le GI et fortifie la région lombaire.

18. V30 (白环俞 Bái huán shū) : Souvent traduit par Assentiment de l’anus pour se référer à son effet, les mots Bai huan signifie Anneau blanc. Mais comme Assentiment de l’Anneau blanc ne nous parle pas franchement à notre imaginaire, on préfèrera le traduire par la zone anatomique concernée. Situé à hauteur de S4.

  • Point local pour les douleurs du bas du dos, du sacrum, du coccyx et/ou de la hanche.  Également utilisé pour les hernies.
  • Point secondaire pour les troubles gynécologiques liés aux Reins : problèmes menstruels, leucorrhée, maladie inflammatoire pelvienne, endométriose.
  • Soutient les Reins.

Les points Shu complémentaires

Un peu comme au loto, on va trouver des numéros complémentaires dans la famille des points Shū. Ces derniers se trouvent distribués un peu partout sur le corps et sont au nombre de neuf. Ils ont les mêmes fonctions que les Bèi shū, mais sur d’autres zones du corps.

19. V43 (膏肓俞 Gāo huāng shū) : Gao huang veut dire « pâte, pommade » mais aussi « région située sous le cœur ». Sans entrer trop dans les détails anatomiques, il s’agit d’une région graisseuse qui entoure le cœur pour le protéger et lui servir de réserve nutritionnelle. C’est évidemment intraduisible, aussi soit on trouvera Assentiment de la région sous le cœur ou Assentiment de la région difficile à toucher ou encore Assentiment de la région vitale, traduction qui a d’ailleurs la préférence des Anglais. Situé à hauteur de D4, à 3 cun de la ligne médiane.

  • Point principal pour tous les troubles du Poumon et du réchauffeur supérieur : asthme, dyspnée, toux, tuberculose, etc.
  • Point de tonification pour les cas de faiblesse et de carence, notamment en cas de maladie chronique.

20. IG10 (臑俞 Nāo shū) : Assentiment de la partie haute du bras, situé à l’extrémité dorsale du pli axillaire, contre et sous l’épine de l’omoplate.

  • Point local pour la douleur, le gonflement et/ou la faiblesse de l’épaule et du bras.
  • Vent-Chaleur, Vent-Froid – frissons et fièvre, fait disparaître les inflammations.
  • Réduit l’œdème, assouplit les tendons.

21. IG14 (肩外俞 Jiān wài shū) : Assentiment de la partie externe de l’épaule, à hauteur de D1 à 3 cun de distance de la ligne médiane dans le dos, soit aligné avec la seconde ligne de la Vessie.

  • Point local pour les douleurs de l’épaule et de la région scapulaire.
  • Douleurs du cou et/ou problèmes de rotation, et douleurs du haut du dos.
  • Assouplit les tendons.

22. IG15 (肩中俞Jiān zhōng shū) : Assentiment de la partie moyenne de l’épaule, à hauteur de C7 et à 2 cun de distance.

  • Disperse le Qi du Poumon : asthme, toux, expectoration de sang (hémoptysie).
  • Point local pour les douleurs de l’épaule, du cou et/ou du haut du dos.

23. R16 (肓俞 Huāng shū) : traduit en français par Assentiment du recoin des entrailles, la version anglaise est plus fidèle au chinois avec Assentiments de tissus vitaux.
Le caractère Huang signifie « région située entre le cœur et le diaphragme ». Mais son positionnement dément ceci puisque le point est situé sur le côté du nombril, à 0,5 cun. Point d’intersection entre le méridien du Rein et le Vaisseau Pénétrant (ou Profond).

  • Facilite le transit intestinal.
  • Froid et/ou Sécheresse affectant la partie inférieure de l’abdomen et/ou les intestins – constipation, douleurs abdominales.

24. R27 (俞府 Shū fǔ) : Assentiment du Palais/Préfecture/Manoir, à 2 cun de la ligne médiane ventrale, sous le bord inférieur de la clavicule.

  • Fait baisser le Qi rebelle du Poumon et calme les douleurs.
  • Ouvre et détend la poitrine – asthme, respiration oppressée, toux, oppression thoracique.
  • Tonifie la carence en Rein menant à l’épuisement des glandes surrénales – fatigue, baisse de l’immunité.
  • Point local pour les problèmes de cou et/ou de mâchoire – douleur, tension.

25. VG2 (腰俞 Yāo shū) : Assentiment des lombes. Le mot Yao signifie « taille ». Situé sur la ligne médiane du dos, sur le hiatus sacré, à la même hauteur que V33.

  • Facilite la circulation dans le méridien, calme les douleurs.
  • Peut être utilisé à la place de VG 1 pour les problèmes anaux – prolapsus, hémorroïdes.
  • Point d’échauffement, pour le froid dans le bas du corps, les menstruations irrégulières, l’aménorrhée ou les saignements utérins par carence, la leucorrhée, la faiblesse ou l’atrophie des membres inférieurs, l’émission séminale, l’impuissance, la diarrhée.
  • Douleur du coccyx avec difficulté à s’asseoir ou douleur à l’extrémité opposée du canal, douleur postérieure du cou, céphalée occipitale ou frontale.

26. EM21 (胃管下俞 Wèi guǎn xià yú) : Appelé aussi Yi Shu ou Wei Wan Xia Shu, il est situé sous D8 à 1,5 cun de DM, au sommet du relief des muscles para spinaux. La traduction française est Assentiment du point sous le tube gastrique. Vous vous souvenez que plus haut nous avons dit qu’il n’y a pas de point sur la première ligne de la Vessie à hauteur de D8. En fait, il y a bien un point dit hors-méridien, mais placé exactement sur cette ligne de la Vessie. Il devrait être classé parmi les Bei Shu mais ce n’est pas le cas. Pour le comprendre il faut se référer à la notion de Xuli, la colonne du Vide.

  • Préconisé pour le traitement du diabète, vomissement, douleurs abdominales, affections gastriques.
  • Douleurs de poitrine, des hypocondres, névralgies intercostales.
  • Clarifie la chaleur et aide à la création de liquides. À utiliser en cas de soif, gorge sèche, troubles de la soif et des mictions.

Conclusion temporaire

Finalement, peu importe où sont placés les points Shū, ce qui est important est leur rôle. On comprend que celui-ci est de couper au plus court vers une zone anatomique ou un organe et de transporter le Qi de l’organe vers le méridien et inversement. Quand on connait la puissance du méridien de la Vessie, on ne s’étonnera pas de l’efficacité de ces points.

Pourtant, cette famille ne s’arrête pas là. Il reste encore 60 points qui, malgré le fait qu’ils ne portent pas le mot Shū dans leurs noms, sont classés dans ce grand ensemble incroyablement riche et complexe : les Wǔ shū xué (五输穴) mieux connus sous le nom des « 5 Shu antiques » que nous aborderons dans un prochain article.


Références

  • L’esprit des points ; Philippe Laurent, 2010, éditions YouFeng
  • The Clinical Use of the Back-Shu Points in Acupuncture ; Giovanni Maciocia, sur Giovannimaciocia.com
  • Les points Shu du dos ; Rolland san Salvadore sur Taoetspiritualite.fr
  • Précis d’acupuncture chinoise ; académie de médecine chinoise, 1999, éditions Dangles

Auteur

Ivan Bel