Que connaît-on vraiment de la vie de Tokujiro Namikoshi ? Finalement assez peu de choses. Il n’existe pas une biographie officielle et c’est bien dommage. Tout ce que l’on raconte sur lui se fait essentiellement de bouche à oreille, mais avec toutes les déformations possibles et imaginables. Pourtant, il existe un moyen d’en savoir un peu plus sur la vie de ce formidable Senseï qui a largement influencé le Shiatsu. Ce moyen c’est ce petit livre publié par les éditions Shiatsu Milano Editore.


Comme beaucoup de gens le savent, je passe beaucoup de temps à chercher des informations sur l’histoire du Shiatsu afin de comprendre comment et pourquoi, qui et dans quel ordre… En voyant mes efforts, Roberto Palasciano et Serena Trotti ont eu la gentille idée de m’envoyer plusieurs livres dont « La figura de moi padre : Tokujiro Namikoshi » et je les en remercie beaucoup. Certes cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu tout un livre directement en italien dans le texte, mais j’ai finalement réussi à tout lire. Ce livre est une compilation de souvenirs de l’actuel président du Shiatsu Namikoshi : Kazutami Namikoshi, le second fils de Tokujiro.

Pour dire la vérité, ce n’est pas la biographie que j’attendais, mais ce petit livre regorge d’informations, d’anecdotes et surtout de photographies, ce qui pour un apprenti historien est une aubaine. Par exemple : on a tous entendu parler du fait que Tokujiro Namikoshi avait soigné sa mère lorsqu’il était enfant, mais on ne l’a jamais vu. Et bien la voici à un âge avancé avec son mari.

(C) Shiatsu Milano Editore

Mais ce qui est le plus intéressant dans ce livre est de mieux comprendre des éléments du parcours de la vie de Tokujiro Namikoshi et notamment le grand nombre de personnes qu’il a croisé et l’incroyable popularité dont il jouissait aussi bien auprès des sumos, des hommes politiques, des maîtres de toutes sortes et du public grâce à l’émission de télévision auxquelles il a participé. Le voici avec son grand ami le maître Izawa qui a participé longtemps en enseignant à l’école Japan Shiatsu College de Tokyo. Cette scène autour d’un verre de saké montre bien la familiarité de leur relation.

(C) Shiatsu Milano Editore

Ce livre soulève aussi bien des questions. Par exemple : qui furent ses maîtres ? Car s’il fut un grand autodidacte, on ne peut imaginer qu’il inventa tout le Shiatsu à lui tout seul. D’ailleurs, on voit sur certaines photos la mention « avec son maître » ou « avec le maître untel ». Il y a là de quoi poursuivre l’enquête. En tous cas ce livre mérite d’être parcouru et j’encourage tous les éditeurs de Shiatsu à poursuivre le recueil de témoignages afin qu’un jour on puisse enfin écrire une histoire complète du Shiatsu.

Tokujiro Namikoshi avant une démonstration de kenjutsu, et devant son maître (de sabre ? de shiatsu ?) (C) Shiatsu Milano Editore

Lien pour commander : La figura de mio padre : Tokujiro Namikoshi, de Kazutami Namikoshi, Shiatsu Milano Editore, nov. 2016.


Auteur : Ivan BEL